2020

1 Avril 2020

Ok 5 mois que je ne suis pas venue ici et en 5 mois il y a eu des choses : une saison de noël, l’organisation de mon départ au Québec pour 5 mois, des vacances méritées, beaucoup de travail pour •élufée• mais aussi pour Odette Lün et puis le covid 19.

A écouter – AaRON- Dressed in white

Alors j’ai beaucoup de choses à vous dire, je vais donc y aller chronologiquement, enfin je vais essayer.

Je suis donc rentrée en Novembre en France pour ma saison de Noël. A l’époque je ne savais pas si j’allais retourner en Angleterre, je ne savais pas ou j’irais, je savais juste que je faisais ma saison et qu’après je verrais, étape par étape. Je savais que je ne voulais pas rester en France. Pourquoi ? Parce que vivre à l’étranger c’est enchantant et merveilleux. J’aime me sentir étrangère d’un pays (j’en parlais ici), j’aime découvrir une culture différente et m’adapter. Depuis petite, et peut être est-ce parce que j’ai des origines espagnoles, mais je ne me suis jamais trop sentie Française, je me suis toujours senti citoyenne du monde. C’est assez étrange comme ressenti mais je l’accepte et je fais avec. Je crois que c’est pour ça que j’ai encore envie de partir, découvrir, rencontrer des gens différents et puis vivre, vivre encore plus intensément.

Donc se ressenti étant bien présent en continuant ma saison de Noël. De nombreux évènements, des marchés de Noël, ma boutique éphémère, la boutique en ligne, la fatigue, le stress, les bijoux bref c’est une saison où je ne vis que pour ça. Et puis le Québec commence à me dire « coucou, je suis là, ne m’oublie pas ». Je connais Montréal et l’Ouest Canadien pour y avoir déjà été mais le Québec, il est là, avec sa culture, mes ami.e.s qui sont la bas, les paysages bref. Cette petite voix grandit et je me dis : « ok, c’est là-bas que je serais en 2020 ! » Je n’ai pas de PVT (le visa qui te permet de travailler) je n’ai que le visa touriste alors je me dis que je partirais que d’avril à octobre, que je laisserais mon eshop ouvert et que j’y rajouterais à distance des nouveautés et qu’une amie se chargerais des envois. Oui parce que c’est bien beau de vouloir partir 5 mois mais je n’ai pas les économies pour me le permettre donc je m’organise et trouve des solutions. J’ai commencé l’année par me reposer (je suis parti retrouver Brighton et tous mes amis et je suis parti en Auvergne) mais j’ai continué à travailler comme une dingue pour avoir suffisamment de stock. Ce cher Covid commençais bien à faire parler de lui mais, pour être honnête, je ne m’attendais pas à vivre ce que nous sommes en train de vivre tous.

Nous voilà donc en mars, le 16, pour être précise et les doutes s’installent. A partir du 17 mars le confinement commence. Je ne suis pas inquiète : je me dis que nous ne sommes pas en guerre (nous ne fuyons pas un pays) et nous avons la chance d’avoir un toit, je relativise comme je peux, comme tous, et puis au fond de moi, je sais très bien que mon voyage va être modifié, annulé, décalé, je n’ai pour le moment pas de mots. Nous sommes tous impuissant face à ce qui arrive, alors je suis patiente et j’attends. De nombreuses personnes me demande où en est mon voyage mais je ne sais quoi leur répondre, juste j’attends sans me faire de suppositions. Une semaine après le confinement je reçois un mail de ma compagnie aérienne avec qui je devais partir. Tous les vols sont suspendus jusqu’au 30 avril, date à laquelle je devais partir. Les frontières sont, heureusement, fermées jusqu’à nouvelle ordre. Finalement je suis soulagée parce que je sais ce qui arrive et je peux essayer de m’organiser. « OK, donc je vais rester en France, sans de chez moi bien à moi (je suis chez mes parents) mais ce n’est pas grave, je vais continuer de travailler, prendre du temps pour moi (chose que je fais rarement) et peaufiner certain projets et envies et, surtout, essayer de donner le sourire à mes ami.e.s, à vous, ma communauté, parce que c’est ce que j’aime faire : faire rire les gens, leur donner le smile et partager ma positivité car sans elle il n’y a pas d’espoir et sans espoir il n’y a pas de vie.

Nous continuons tous à vivre en étant chamboulés, en étant face à soi-même, seul.e ou accompagné.e, en appart ou en maison, en ville ou a la campagne, en chômage partiel ou en télétravail, notre quotidien est changé et peu importe où et qui nous sommes, nous avançons avec des jours sans et des jours avec. Nous vivons tous différemment ce qui se passe selon nos vies mais nous vivons comme nous pouvons, en nous aidant mutuellement et en gardant le contact (à distance) plus que jamais.

Pour revenir à mon voyage, pour être honnête je ne savais plus si j’allais partir juste pour un mois. Est-ce que ça en valait la peine ? Et puis aujourd’hui, je me dis que peu importe, que je parte un, deux ou trois mois je partirai. Juste pour le moment j’attends, j’attends ce moment où ce cher covid va décider de partir et va décider de nous laisser tranquille, j’attends ce moment où la possibilité de partir va être là. Et puis forcement je me prépare à ne pas partir avec des « et si » donc si je ne pars, j’ai d’autres ressources et je me concentrerai sur d’autres projets chers à mon cœur que je garde pour le moment pour moi.

J’avais envie et de façon très personnelle de vous parler de tout ça car vous êtes nombreux à me demander, de vous expliquer où j’en suis par rapport à mon voyage et mes projets.

Oh d’ailleurs, je vous ai beaucoup parler de mes bijoux mais cette année je n’oublie pas Odette Lün, mon autre projet artistique. Cette année est prévu une vidéo d’art (qui est en montage) et beaucoup d’écriture. En effet, ce voyage de quelque mois n’était pas anodin. Elufée me demande beaucoup de temps car c’est elle qui me fait vivre mais cette année je voulais avancer et travailler sur mes projets artistiques avec Odette. Le Québec me permettait de prendre le temps d’écrire, de me poser et de me former sur quelques points. Mais finalement, ce temps je le prendrai, que ce soit au Québec ou ailleurs mais je le prendrai

Je vais finir ce long article en vous souhaitant beaucoup d’amour, d’envoyer beaucoup de pensées bienveillantes pour toutes les personnes qui continu à travailler pour notre bien à tous et toutes les personnes qui sont touchées directement par ce covid et vous dire de garder espoir ! Nous vivons quelque chose de fort et d’inhabituelle dans l’histoire moderne de l’humanité mais je suis certaine qu’après ça, nous allons sortir plus fort, plus empathique et plus convaincue que nous dévons tous nous aimer, nous respecter et que vous devons tous protéger notre cher mère nature.

Je vous embrasse fort, soleil dans vos cœurs, et je vous aime.

 

NB : la boutique en ligne des bijoux •élufée• est toujours active. J’y mets des nouveautés régulièrement mais, à titre informatif, les envois se feront après le confinement.

Ps : Pour suivre mon quotidien, rendez vous sur instagram elufee

Elufee_By_BrosandSister_101